Masturbation à l’église : en regardant sous les jupes des filles

masturbation à l'église, sous les jupes des filles   masturbation à l'église, culotte sous la jupe

 

Catégorie : histoire
Auteur : garçon
Age : 13 ans
Participants : 1 garçon et 5 filles

Masturbation à l’Eglise en regardant sous les jupes des jeunes filles

J’ai toujours été un garçon très porté sur le sexe ET sur la spiritualité. Et ayant grandi dans une famille Mormon, cette contradiction a constamment généré beaucoup de culpabilité et de honte dans mon esprit.
Bien que j’aime énormément ma religion, je détestais aller à l’église. Le culte Mormon est composé de 3 parties longues de 3 heures : le sermon et 2 écoles du dimanche. J’étais très timide et n’étais ami avec aucun des enfants de la congrégation. Aussi je rentrais directement à la maison après le sermon le coeur rempli de culpabilité.
Puis, pendant 6 mois j’ai été placé dans une classe avec 4 ou 5 filles plus jeunes que moi. Elles étaient les plus belles et les plus populaires de notre école, mais j’étais trop timide pour leur parler autrement que lorsque c’était absolument nécessaire.
Nous avions cours dans une petite salle et avions des chaises en métal pliante pour nous asseoir. Tous les garçons avaient déjà déplié leurs chaises et s’étaient placés dos au mur. Les filles, elles, se sont assises directement en face de nous. Pour moi il n’y avait rien d’anormal jusqu’à ce que je regarde dans leur direction. OH MON DIEU. Je pouvais voir sous chacune de leurs jupes ! De courtes jupes en tartan et leurs culottes blanches, roses, jaunes pastel ! Pendant 1 heure durant je les ai observées croiser leurs jambes, serrer les cuisses l’une contre l’autre, rabaisser leurs jambes de manière à ce que je ne puisse plus voir plus les relever quelques minutes plus tard m’offrant ainsi une superbe vue sur leurs entrejambes d’adolescentes.

je pouvais voir sous chacune de leurs jupes […] m’offrant ainsi une superbe vue sur leurs entrejambes d’adolescentes

Je suis rentré chez moi en grande trombe et me suis enfermé dans ma chambre. Je ne m’étais pas masturbé pendant presque 1 année et j’étais maintenant en pleine ébullition. Et en prise à un cas de conscience majeur : épier l’intimité de ces filles et avoir une érection à l’église !

Ce manège a continué chaque semaine pendant 6 mois. J’avais finalement passé un contrat moral avec moi même : je pouvais regarder sous leurs jupes uniquement si j’assistais à chacune des minutes de la séance. S’il arrivait que je sois en retard ou que je rate une séance, je passais le reste ou la séance suivante assis sur le côté de la salle, là où je ne pouvais rien voir de leurs magnifiques culottes. Autant vous dire que mon assiduité fût quasi parfaite tout au long des six mois de cours et j’étais presque tout le temps le premier arrivé en classe mais également le premier à rentrer à la maison pour me soulager en me masturbant frénétiquement, l’esprit rempli de ces cuisses nues et de ces bouts de tissu épousant les formes tant désirées de leur anatomie.
A cette époque, j’ai souvent eu des remords et me suis souvent considéré comme un pervers violant l’intimité de ces jeunes filles, mais vers la fin des six mois, l’une d’elles dit quelque chose pendant la classe qui rendait évident le fait qu’elles étaient au courant de ce qui se passait.
Cependant, même après cela, elles continuèrent leur manège de manière toute à fait naturelle.
Be Sociable, Share!
(Vu 3 757 fois, 1 visites aujourd'hui)

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.