J’adore masturber les hommes et comment ça a commencé

je suis devenue accro a la branlette masculine    j'aime masturber les hommes

Catégorie : histoire
Auteur : fille
Age : 16 ans
Participants : 1 fille et pas mal de  garçons !

Comment je suis devenue accro à branler et faire éjaculer les mecs

Ma découverte de la sexualité date de l’âge de 14 ans. C’est une amie qui, à l’époque, m’a montré comment nous, les filles, pouvions nous faire plaisir en solo.

Mais ce dont j’ai envie de vous parler aujourd’hui c’est de mon attirance pour la masturbation masculine. J’adore branler les hommes. Ado au collège, j’avais une peur bleue de tomber
enceinte. Je savais que mon père me tuerait littéralement si cela arrivait et quand ça a commencé à devenir sérieux avec mon premier amour, Charlie, nous avons commencé à explorer
nos corps de plus en plus… « profondément ».Il adorait me doigter et moi aussi j’adorais ça, sentir ses doigts sur et dans mon sexe mais je n’avais pas encore franchi la barrière. Je
m’en tenais à caresser son pénis à travers ses vêtements.

Mais je brulais d’envie de voir le loup. Une nuit alors qu’on s’embrassait dans son sous-sol et que j’avais ma main posé sur sa bite en érection, il déboucla sa ceinture et fit
glisser son jean. Je vis son sexe qui dépassait de son boxer. C’était la première bite que je voyais et je commençais à la caresser dans tous les sens et à toucher le pénis puis le
testicules. Il me montra comment le masturber doucement en faisant glisser le prépuce sur le gland.

Lui me doigtait pendant ce temps et à un moment il me demanda d’aller plus vite. Je sentis son corps se tendre et trembler légèrement. Il m’averti et me dit de regarder et qu’il
allait « gicler ». Et effectivement il gicla et d’abondants jets de sperme jaillirent de son gland. J’en pris presque un sur le visage mais me reculait rapidement. J’en avais partout
sur les mains, les cuisses et lui aussi sur le torse, le ventre, les jambes.
Mais j’étais complètement émerveillée et accro.

Après ça, je l’ai masturbé quasiment chaque après-midi dans sa chambre après l’école. On s’embrassait et se caressait mais rapidement j’ouvrais sa braguette et je le branlais jusqu’à
ce qu’il éjacule. Il ne m’a jamais forcée à le faire et il me disait combien il aimait que je le branle délicatement. J’essayais d’être attentionnée et douce mais parfois le désir de
voir ce sexe éjecter sa semence me rendait folle. J’avais envie de le sucer et je me mordais les lèvres pour m’en empêcher (je trouvais ça pas très propre mais au fond de moi je
mourrais d’envie de le sucer) et une fois je le fis éjaculer sur mes petits seins en le regardant droit dans les yeux et en l’insultant.

Pendant l’été de cette année, celle de mes 16 ans, Charlie parti chez son père et après son départ, de nombreux garçons voulurent sortir avec moi. Je pense que Charlie avait du leur
parler de mes branlettes.

Je sorti avec un de ses ami, Pierre, qui m’amena dans sa voiture. Il m’embrassa, me caressa et ouvrit rapidement et nerveusement son pantalon. Je le branlais aussitôt et il éjacula
très rapidement une quantité extraordinaire. C’était sa première fois et il était toujours en érection alors je le branlais une deuxième fois d’affilée pendant qu’on s’embrassait et
il dura bien plus jusqu’au deuxième orgasme qui ne laissa sortir que quelques gouttes.

Ma réputation s’accru rapidement et je suis sortie avec breaucoup d’autres garçons qui ne semblaient attendre qu’une petite branlette de ma part. Ca ne me dérangeait pas du tout, je
m’amusais, je me faisais payer des snacks et des sorties et en même temps ça m’excitait tellement de découvrir leur sexe, la taille de leur pénis, de les toucher et de les voir jouir
et éjaculer grâce à mes talents.

Je me sentais à la fois comme détentrice d’un pouvoir sur eux, comme s’ils étaient à ma merci à chaque fois que je les faisais éjaculer, je les sentais si faibles au moment où
l’orgasme montait en eux qu’ils étaient entièrement sous mon contrôle. Et les voir perdre pied alors qu’ils commençaient à éjaculer avec ce sperme qui jaillit et éclabousse tout me
donnait et me donne encore presque un orgasme.
Et puis à côté de ça, je me sentais comme en mission humanitaire, de donner du plaisir à certains gars comme Pierre qui n’avaient jamais connu ça.
Certains voulaient qu’on fasse l’amour mais à la fin ils se satisfaisaient très bien de mes mémorables masturbations.

Aujourd’hui, en tant que femme mûre, j’adore toujours masturber mon mari et le regarder éjaculer. Certaines nuits, nous nous masturbons mutuellement en nous frottant et en nous
embrassant. Il adore se branler lui même pendant que je suce ses tétons et j’aime aussi qu’il me doigte en tétant mes seins.

Quand il part en déplacement, nous nous masturbons parfois en parlant au téléphone et je trouve ça tellement excitant et jouissif de l’entendre se toucher et jouir pendant que je
fais la même chose. J’en suis arrivée à même être capable de prédire le moment où il va commencer à gicler et généralement c’est ce qui déclenche aussi chez moi l’orgasme.

On peut dire que je suis une accro de la branlette depuis mon adolescence et je me pose souvent la question de ce que cette addiction va devenir lorsque je serais plus âgée…

je me sens puissante quand le mec que je branle ejacule sous mes mains expertes  je suis devenue completement accro a faire ejaculer les mecs
Be Sociable, Share!
(Vu 9 542 fois, 1 visites aujourd'hui)

You may also like...

3 Responses

  1. eve dit :

    identique à ma femme ,elle aurait pu le raconté comme toi …..elle adore branlait les hommes aussi ,elle ne refuse jamais de faire voir ses seins ,de se les faire caresser et de branler l’homme en même temps …..à 50 ans elle le fait toujours ,mais uniquement avec des hommes qui lui plaise ……région rhône-alpes pour scénario réel

    • roro69 dit :

      super ,je suis un bel homme et je connais de petits coins discret en bord de rivière
      côté ardèche sud …je vous y invite pour un pique nique joyeux ….je prépare tout si madame passe sa journée en monokini ou nue
      au plaisir de vous lire

  2. I lately came across your blog and have been learning along. I thought I would leave my first comment. I don’t know what to say except that I have enjoyed reading. Nice blog. I will keep visiting this blog very frequently.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.