Doigtage par le copain de ma soeur

doigtée et branlée par le copain de ma soeur    doigtee pour la premiere fois a 13 ans

Catégorie : histoire
Auteur : fille
Age : 13 ans
Participants : 1 fille, 1 garçon

A 13 ans je me suis fait doigtée par le copain de ma soeur

Lorsque nous étions adolescents, ma grande soeur Kim et moi même étions souvent seules à la maison pendant les vacances d’été. Kim avait 16 ans et un petit copain de 18 ans. Il venait chez nous les après midi avec un de ses amis, Lee, et disparaissait avec Kim dans sa chambre pour s’embrasser. Je restais seule avec Lee dans le salon à regarder la télé.
Lee avait 17 ans. Je peux vous assurer qu’il était jaloux et se sentait délaissé. Il n’avait pas de petite amie. Je n’avais pas non plus de petit ami. Kim et son copain restait des heures entières dans sa chambre et Lee et moi étions seuls à essayer de discuter pour passer le temps. Etre en sa présence me rendait gênée et timide. Lui s’ennuyait plus que tout. J’étais quasi muette, assise dans le salon avec lui, et cela nous pesait à tous les deux et semblait pire qu’une punition. Moi j’étais vraiment curieuse de ce que pouvais faire ma soeur et son petit copain pendant de si longues heures. La nuit, jJe les imaginais en train de faire des choses sexuelles en caressant et en doigtant ma fente encore vierge.
J’imaginais qu’il ne faisait que s’embrasser ou peut être qu’il se caressait ou au pire qu’elle le suçait ou lui la léchait, toutes ces choses sur lesquelles je fantasmais lorsque je me masturbais.
Un jour, Lee et moi regardions un film avec des scènes de sexe un peu chaudes. C’était relativement explicite et ça me rendait toute excitée. Je pense que Lee aussi était excité, il n’arrêtait pas de me regarder et de me déshabiller du regard. Je me souviens que je songeais même à aller aux toilettes pour me doigter. Au bout d’une heure, Lee devint plutôt nerveux et alla frapper à la porte de Kim en leur disant de se dépêcher ou de le faire entrer pour qu’il puisse s’amuser lui aussi. Il dit qu’il n’en pouvait plus d’être tout seul dans le salon. Lorsqu’il frappa, la porte s’entrouvrit légèrement offrant une vue parfait sur le lit de Kim. J’entendis ma soeur lui répondre « t’es pas tout seul ». Je savais que cela m’était adressé et je me mis à rougir de honte mais aussi d’excitation.
Lee regarda par la porte pendant une minute puis, manifestement excité et frustré, revint s’asseoir et me dit qu’ils venaient juste de commencer et qu’on allait attendre un bon moment. Il avait un énorme sourire sur le visage. Je lui demandais stupidement « juste de commencer quoi? »
Mon intention était de parler de sexe avec un garçon. Il rigola et me demanda « tu crois qu’ils font quoi là dedans pendant tout ce temps ? »
Je grommelai « ils s’embrassent je suppose ». Il rigola encore une fois et me dit de le suivre jusqu’à la porte de Kim.
Il me dit de ne faire aucun bruit et on s’approcha de la porte. Il me poussa devant lui et resta collé derrière moi : je sentais la chaleur de son corps contre le mien.
Sa porte était ouverte de plusieurs centimètre. Ce que je vis me retourna complètement. On voyait tout le lit de ma soeur. Ma soeur était nue, accroupie sur son petit copain nu lui aussi et il était en elle, la bourrant de longs et lents coups de reins. On pouvait tout voir : son anus, sa chatte étirée par le pénis. Il la tenait par les fesses, la soulevant et la baissant sur sa bite. Elle était en extase. C’étais le premier pénis que je voyais en vrai. Pareil pour les testicules. Je me retournais pour regarder Lee et il me fit signe de ne faire aucun bruit. Nous restâmes à les regarder pendant plusieurs minutes. Lee me collait complètement, ses mains étaient posées sur chaque côté de la porte et je pouvais à peine bouger. Me sentant impuissante, je décidais que je n’avais d’autre choix que de rester à regarder. Cela ne me dérangeait pas du tout. Puis je ressenti une chaleur à l’intérieur de moi et me senti vraiment, mais vraiment excitée. Je portais des shorts en jean serrés et je sentais la fermeture éclair contre mon clitoris. Mon petit bouton me démangeait. Je sentais le souffle de Lee sur ma nuque.
Je n’avais vraiment songé que Lee puisse me trouver belle (bien que je savais que mon corps était plutôt bien fait et que les garçons aimaient bien me regarder). Mais je sentis Lee collé à mon postérieur avec son érection pile dans la raie de mes fesses. Sans même y songer, je me collais moi aussi à lui en me cambrant et en poussant mon cul contre sa bite. Kim et son petit ami étaient en train de baiser à quelques pas de nous. Toujours quasi inconsciemment, je descendis ma main entre mes jambes pour appuyer un petit peu sur mon sexe et plus précisément sur mon clito.
Ma main enserrait complètement mon entrejambe et mes cuisses tenaient fermement mon poing serré. J’avais plus que besoin de prendre soin de moi. Tout ce qui pouvait arriver m’était complètement égal. J’étais comme en transe, sexuellement hypnotisée. Mon doigt glissa sous ma culotte par la jambe de mon short pour trouver ma fente toute baveuse et mon clitoris gonflé. Frotter mon clito tout en sentant Lee collé à moi contre mes fesses et voir ma soeur se faire pénétrer devant moi rendait la chose complètement folle et surréaliste.
Tout d’un coup je sentis la main chaude de Lee sur mon ventre. Il faisait des cercles sur mon nombril, soulevait mon t-shirt et faisait courir ses doigts sur la ceinture de mon short. Je gémis. Je ne pouvais pas résister. Il fit passer sa main à l’intérieur de mon short puis sous ma culotte jusqu’aux poils de mon pubis en seul mouvement. Ses doigts frolèrent les miens. C’était merveilleux. Il savait exactement quoi faire. Il se pencha en avant et fit descendre mon short et ma culotte sur mes chevilles. Je regardai ma soeur monter et descendre sa chatte sur cette grosse queue et je mourrais d’envie d’être à sa place. Je m’étonnais moi même de laisser Lee me faire tout ça, après tout j’étais vierge et sans aucune expérience sexuelle. J’écartais mes jambes pour lui offrir un meilleur accès à ma chatte brulante. Lee commença à me doigter rapidement et mes genoux tremblaient et s’écartaient encore plus. Je me reposais sur lui, l’utilisant comme support, ma tête renversée sur son épaule, tout mon poids sur sa main. Ma main se fraya un chemin jusqu’à lui et son sexe dur que je sentais contre mes fesses. Il défit son pantalon et mis son sexe dans ma main. Il était à la fois chaud et doux et je le sentais vivre, bouger, durcir sous mes doigts. L’envie de sentir sa bite en moi était plus forte que tout.
Je tirai sur son membre, le frottais contre mes fesses et bientôt je sentis l’orgasme approcher. Je perdais complètement la tête, submergée par le vice, je me sentais comme une chatte en chaleur. Lee mordillait mon cou, titillait mon clito pendant que son autre main me pénétrait brutalement et profondément avec 3 doigts. Je m’accrochait sauvagement à son sexe. Puis soudain il poussa son gland contre l’entrée de mon anus et ses 2 mains vinrent prendre chacune de mes fesses pour les écarteler tout en poussant un doigt dans mon petit trou. Je tenais son sexe qui essayait de forcer mon entrée pendant que son doigt s’insinuait dans mon anus et il fit glisser sa langue sur mon cou ce qui me projeta dans un orgasme puissant et incontrolable. Je me mis à gémir en pleurant pendant que tout mon corps sursautait et que mes jambes tremblaient et vacillaient. Kim et son copain m’avaient entendus et elle se leva. Je vis un éclair de vice et de jalousie dans ses yeux lorsqu’elle me traita de « petite salope de mateuse, vicieuse » avant de claquer la porte violemment derrière elle.
Lee me dit qu’il devait partir mais me demanda si je voulais bien le faire jouir. Je croyais qu’il voulait me déflorer et j’étais prête pour ça. On alla dans ma chambre où il m’appris à le branler jusqu’à ce qu’il éjacule en longs jets épais sur ma main et son ventre.
Je me doigtais encore plusieurs fois ce jour là après son départ.
Ma soeur n’a plus jamais, depuis, laissé sa porte ouverte et s’enfermait à clé avec son copain.
Lee m’évita depuis ce jour mais cela ne m’empêcha pas de me caresser au souvenir de cette expérience qui est, au jour d’aujourd’hui, le meilleur orgasme que j’ai jamais eu.
adolescente blonde doigtage chatte blonde   je caresse ma chatte vierge dans mon short en jean

Autres récits de masturbation entre frères et soeurs : éjaculation lors d’une bataille avec ma soeur ou surpris en train de se masturber par sa soeur et vous serez peut-être aussi intéressés par cette vidéo voyeur d’orgasme féminin dans la douche (peut-être un garçon qui a filmé sa soeur).

Be Sociable, Share!
(Vu 4 488 fois, 3 visites aujourd'hui)

You may also like...

2 Responses

  1. Quel bel article, merci pour tout ce travail.

  2. Dan dit :

    superbe histoire de cette gamine de 13 ans avec son copain de 17 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.